Pitti Uomo 91: Revue finale

Article available also in English and Italian

Nuages à perte de vue, mes pensées dans le vide et ma tête contre la fenêtre de l’avion, c’est à ce moment que je l’ai aperçu : l’imposante coupole de la Basilique de Santa Maria Novella qui émergeait d’un brouillard très dense comme un iceberg de la mer.

Voici comment a commencé mon expérience florentine. J’étais déjà très excité par l’idée de participer au Pitti Uomo 91, mais commencer avec un spectacle de ce genre a donné une ampleur encore plus importante à la situation.

En marchant dans les rues de Florence, je me rappelais le lycée, Dante, Boccaccio et a combien de fois j’avais lu et imaginé la magnificence de cette ville renommée sans toutefois avoir eu l’occasion de la visiter.

Ses ruelles étroites, ses pierres pavées, ses bâtiments historiques, tout dans cette ville semble conduire à une autre époque. Continuant mon aventure en flânant dans cette magnifique cité, je me retrouve d’un coup à me promener en compagnie de Lorenzo le Magnifique et Savonarola qui en excellents guides touristiques me montrent les beautés de celle qui a été le berceau du Rinascimento*.

img_9324img_9341img_9336

La musique typique du fashion lifestyle nous rappelle immédiatement que nous sommes en 2017 pendant la 18éme édition du plus célèbre et important événement de la mode et de l’élégance masculine qui encense et implique toute la ville.

Dans ma tenue bien soignée et avec mon fedora gris je marchais d’un pas assuré vers la Fortezza da Basso, je tombais bien entendu sur d’autres participants du salon auxquels je portais une attention particulière à leur tenue et je me suis rendu compte que d’autres passants portaient également cette attention à mon égard. Sans aucun doute, j’approchais du Pitti.

Enfin je suis arrivé. La Fortezza s’impose de façon majestueuse sur la place sur laquelle de nombreux curieux, mannequins et photographes de toutes ethnies et nationalités offrent un spectacle unique et merveilleux.

Le Pitti Uomo peut être interprété selon différentes clés de lecture et donc les différents visiteurs le vivent de façons différentes.

En effet, il s’agit à la base d’un événement pensé pour les exposants qui cherchent à rencontrer de nouveaux clients et bien sûr nous retrouvons dans le salon toutes les plus grandes marques de mode actuelle mais ce n’est pas ce que l’on retrouve le plus dans les médias.

img_9265img_9230img_9267img_9373

Il est certes intéressant de voir les nouvelles tendances de l’hiver et les nouvelles collections mais ce qui intéresse vraiment ceux qui n’ont pas la chance de venir au Pitti mais qui le suivent sur les réseaux, est ce qu’il se passe sur l’esplanade principale ; c’est ici que le spectacle opère et prend vie grâce à une multitude de styles et de couleurs qui se mélangent et partagent pour quelques jours la même scène.

img_9421img_9550img_9150img_9491

Mannequins, ambassadeurs de marques, bloggeurs et autres acteurs du monde de la mode et de l’élégance masculine s’habillent de leurs plus belles tenues chic ou dandy en essayant d’attirer au maximum le regard des photographes qui capturent les meilleures images pour les médias du monde entier.

Il s’agissait de ma première fois à la Fortezza da Basso et mes intentions étaient celles d’un simple observateur de l’événement et finalement j’ai décidé de me prendre au jeu et de soigner particulièrement mes tenues pour passer quelques moments sur l’esplanade avec les photographes.

Ça a été très amusant de rencontrer des personnes de ce monde fascinant ; ça a été comme revenir aux temps de mon Erasmus quand chacun parlait une langue différente mais en même temps faisait un effort pour comprendre et se faire comprendre de façon à créer de nouveaux liens et de nouvelles amitiés.

J’ai rencontré deux personnes en particulier, deux personnes dont je suis leur travail et que j’admire depuis plusieurs années : Fabio Attanasio and Danilo Carnevale. Le plus célèbre bloggeur italien et un des plus célèbres ambassadeur de marque italien se sont révélés être des personnes vraiment sympathiques, disponibles et ouverts aux autres, tout sauf prétentieux comme certains auraient pu le penser.

Pour vous présenter le bilan de ces trois jours absolument extraordinaires, je peux vous dire que la participation à cet événement s’est révélé être un excellent choix qui m‘a permis d’apprendre énormément et de faire de belles rencontres dont je me ferai le plaisir de revoir dans quelques mois.

Je peux juste dire merci Florence et merci Pitti Immagine !

Bespoking you soon

Giuseppe

*Renaissance

One thought on “Pitti Uomo 91: Revue finale

  1. Pingback: Pitti Uomo 91: Final review | Giu's Bespoke Journal

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s