Est-ce un produit de qualité ? –Part 1 : Le tissu

Article also available in Italian and in English

Pour commencer notre enquête sur le juste prix d’un costume, la première question que l’on doit se poser est : « Est-ce de bonne qualité ? »

La question en elle-même, semble facile car nous pensons être capable de cerner la qualité d’un produit par son apparence, mais vous pouvez me faire confiance si je vous dis que ce n’est pas toujours le cas quand on parle d’un costume.

Pour juger si un costume est de bonne qualité, il y a deux facteurs fondamentaux à prendre en compte : le tissu et la conception (ou l’entoilage).

Dans cet article nous allons nous concentrer sur l’élément de base de chaque vêtement : le tissu.

Le choix du bon tissu est une étape à ne pas négliger car cet élément fondamental constitue l’essence même de votre costume ou votre veste. En effet, la première chose qui attirera votre regard dans la boutique ou chez le tailleur sera le tissu avec sa couleur et ses motifs. Cependant faites bien attention car une belle couleur ne suffira pas à faire un tissu de bonne qualité ; bien entendu le tissu sera en contact avec tout ce qui vous entoure : chaque fois que vous asseyez et que votre costume se froissera sur la chaise vous serez satisfait d’avoir choisi un tissu de bonne qualité et que la froissure disparaitra après quelque jours sur cintre (bien sûr ce ne sera pas le cas pour le coton et le lin, mais c’est ce qui fait le charme de ces tissus).

Un point qu’il ne faut pas oublier est le tombé du tissu. Il faut garder bien en tête que chaque tissu aura un tombé et un drapé diffèrent à la fois au niveau des jambes ou au niveau de la veste. Vous imaginez bien qu’une veste en tweed sera beaucoup plus rigide au porté qu’une veste en coton ou en cachemire.

Une fois que nous avons bien clarifié ces points fondamentaux, nous sommes prêt à passer en revue les tissus les plus connus et les plus souvent disponibles en boutique ou chez les tailleurs.

 

Les tissus synthétiques

zaraL’unique avantage que présentent les tissus synthétiques est leurs faibles coûts de production et donc, ils n’influencent que très peu le prix du costume.

Souvent, les grandes marques du prêt-à-porter utilisent ces types de tissus ou ils les mélangent à de la laine ou du coton pour leurs pièces plus chères.

En revanche, ils présentent plusieurs désavantages :

  • Ils sont issus du plastique et ne font pas respirer votre corps ce qui peut provoquer de la transpiration.
  • Ils ne pas du tout des tissus chauds, ils ne seront donc pas plus favorables à l’ hiver.
  • Ils auront tendance à s’abimer plus facilement aux contacts avec les objets extérieurs.
  • Au porté ils manquent de tenue et ont tendances à faire des plis disgracieux, surtout au niveau des manches et du dos, c’est le signe qui vous montrera rapidement qu’il s’agit d’un costume bas de gamme.

Je vous déconseille fortement d’acheter un costume réalisé avec ces matières car même si vous l’achetez à moins de 100€, ce ne sera pas une affaire.

 

Les tissus naturels

pianta-cotone

Plante de coton

Privilégiez plutôt les tissus naturels. Ceux-ci sont réalisés de fibres pouvant venir de deux origines : animal ou végétal.

La laine 

pecore.jpg

Fibre d’origine animale, la laine est sans doute la plus utilisée pour réaliser les tissus de costumes. Bien que il s’agisse d’une matière classique, sa qualité ne peut pas être mise en cause.

Il ne faut pas croire en revanche qu’il suffit d’avoir un tissu en laine pour avoir un tissu de bonne qualité car non toutes les laines ne sont pas les mêmes. La laine qui est utilisée par les meilleurs filateurs italiens et anglais subit un très rigoureux procédé de sélection.

La laine est d’abord classifiée selon plusieurs critères : L’origine de l’animal (race et âge), sa résistance élastique, sa couleur (plus la laine est blanche plus elle sera adaptée à la teinture des couleurs plus claires) et le diamètre moyen des fibres.

Une fois les fibres triées et classifiées par des experts juste après la tonte, elles sont assemblées en balles homogènes avant de passer par une deuxième analyse et de nouveaux traitements qui permettront d’obtenir les fils de laine adaptés à la réalisation du tissu.

Pour ce qui concerne la laine, il est important de faire attention à une astuce que le marketing de beaucoup de marques utilise pour vendre leurs produits plus chers, je parle ici du titrage « supers ».

Cette classification mise en place dans les sixties a été inventée pour classifier les laines selon la finesse du diamètre des fibres qui se mesure en microns (millionième de mètre, soit 1000 microns = 1 millimètre).

La Woolmark (l’Organisation Mondiale des Textiles de Laine) a classifié les supers en suivant une échelle allant du Super 80’s (19,75 microns) au Super 250’s (11,25 microns).

Pour avoir une référence familière, un cheveu humain fait entre 50 et 60 microns.

Vous comprendrez très bien que cette classification n’a rien à voir avec la qualité du tissu que vous allez acheter. Certains vendeurs peu scrupuleux essayeront de vous faire croire qu’un tissu Super 150’s (16,25 microns) sera sûrement de meilleure qualité par rapport à un Super 120’s (17,75 microns). Rien de plus faux !

L’unique chose qui peut être affirmée, sans doute, est que la fibre d’un tissu en laine Super 150’s sera plus fine et délicate, donc plus rare, plus chère et n’oublions pas, plus difficile à travailler lors de la réalisation du costume.

Méfiez-vous donc des publicités et des vendeurs qui mettent en avant leurs tissus en laine super. Cherchez le nom du drapier (certains sont très célèbres et certainement connus par la plupart d’entre vous : Vitale Barberis Canonico, Loro Piana, Ermenegildo Zegna, Cerruti et l’anglais Holland and Sherry) et aux types de tissu que vous choisissez.

Afficher l'image d'origine

Je vous aiderai à comprendre comment savoir quelle catégorie de super choisir dans un prochain article.

La Laine peignée

Elle peut être considérée comme un « tissu toutes saisons » car elle peut être portée aussi bien l’hiver (accompagné d’un manteau) qu’au printemps. Je déconseille cependant de la porter au quotidien en été cela reste tout de même de la laine, au moins qu’il s’agisse d’un tissu très lâche qui permet à l’air de bien passer au travers.

Cette façon de travailler la laine permet d’éliminer toutes les impuretés lors du peignage pour obtenir un tissu sec, propre et très fin.

Afficher l'image d'origine

Tissu en laine peignée de chez Vitale Barberis Canonico

Les caractéristiques physiques de ce type de tissu unies aux propriétés thermo-régulantes de la laine permettent à ce tissu d’être un bon choix pendant la majorité de l’année, en tout lieu où il existe un climat tempéré (ni trop chaud, ni trop froid comme en France).

Je peux tranquillement affirmer que 90% d’entre vous possède un costume ou une veste réalisés dans un tel tissu, car c’est le plus courant dans les boutique PAP et dans la boutique de demi-mesure.

Tissus d’hiver – La laine cardée

Afficher l'image d'origine

L’agent Kingsman en photo porte un costume croisée en laine cardée

A la différence de la laine peignée, la laine cardée conserve tous les fils irréguliers originaires de la laine, que l’on appelle les impuretés, qui donnent un aspect brut et plus rustique à la laine. Ces impuretés permettent au tissu de retenir la chaleur de notre corps et donc, d’être utilisé pendant les périodes plus froides de l’année.

Afficher l'image d'origine

Détail d’une laine cardée de chez VBC.

Bien entendu, même si les propriétés thermiques de la laine sont bien connues de tout le monde, je vous conseille de porter un bon manteau pour compléter votre tenue.

La laine cardée est utilisée pour réaliser le tweed, le chevron et la flanelle.

Tweed           

Afficher l'image d'origine

C’est un tissu caractérisé par une texture très épaisse et brute, c’est un tissu très recherché pour son imperméabilité et sa résistance. C’est pour cela qu’il s’agit du tissu privilégié pour la réalisation des vestes de chasse et des manteaux d’hiver.

Afficher l'image d'origine

Ils existent plusieurs types de tweed parmi lesquels nous rappelons : le Donegal (avec ses fils blancs caractéristiques qui ressortent visiblement de l’armure), le pied de poule (ou Shepherd’s check en Ecosse) et le Bedford (tissu très épais utilisé pour les vestes de chasse).

Chevron

Afficher l'image d'origine

Nous pouvons bien voir l’amure composé de motifs à chevron

C’est l’alternative parfaite au tweed car il s’agit pratiquement de la même méthode de tissage, sauf pour le motif à chevron qui est très caractéristique.          

C’est aussi le tissu idéal pour les personnes de petite carrure car la consistance du tissu donne de la structure et de la forme à la silhouette.

Flanelle

Afficher l'image d'origineCe tissu est très particulier à porter car il très duveteux et doux au toucher mais en même temps assez lourd. C’est pour cela qu’il pourrait rapidement devenir inconfortable lors d’une longue portée.

Afficher l'image d'origine

Très belle veste en flanelle grise proposé par mes voisins de Bonne Gueule

Petit conseil : prenez le temps de construire une garde-robe de base avant tenter l’aventure avec la flanelle car celle-ci demande une certaine expérience pour être portée en bonne occasion.

Cachemire

Pecore cachemere.jpg

Le tissu de luxe par excellence, il est très doux et très couteux.

Il demande un soin très particulier à la fois au porté et dans votre garde-robe.

Etant donné sa délicatesse et son coût, il est souvent utilisé pour créer des tissus mixtes. En effet, le cachemire peut être ajouté à hauteur de 5-15% à la laine pour offrir une délicatesse et une douceur au touché et au tombé que la laine en elle même n’aurait pas pu offrir.

Afficher l'image d'origine

Superbe selection de tissu en cachemire de Stark and Sons

Faites bien attention, certaines marques vous vendent des manteaux et des vestes en « cachemire » quand en vérité seulement un tout petit pourcentage de cette belle matière fait partie du vêtement.

Tissus d’été

Le tissu estival par excellence est celui que l’on appelle toile rustique. La toile rustique est un tissu qui peut être réalisé avec tout type de fibre (même la laine) grâce à un tissage assez large, qui lui donne un aspect de nid d’abeilles, qui permet au corps de bien respirer et de supporter la chaleur estivale.

Coton

Fibre végétale, le coton est l’idéal dans toutes ses déclinaisons (gabardine, seersucker et velours.) pour une utilisation mi-saison

Pour leurs finesses et leurs capacités respirantes, la gabardine et le seersucker seront plus adaptés aux mi-saisons plus chaudes ; privilégiez donc le velours quand il fait plus froid.

Capture d’écran 2016-11-19 à 19.23.22.png

Le blogger italien Fabio Attanasio fondateur de The Bespoke Dude

Le coton étant un tissu très fin, a le désavantage de se froisser facilement (sans pour cela avoir le charme du lin) et de ne pas avoir l’élasticité de la laine (même si certains fileurs ajoutent un petit pourcentage de lycra pour combler le manque d’élasticité) ce qui peut mener à abimer le tissu aux points de tension (comme les genoux et les coudes),

Le coton reste une très bonne option pour des vestes sport à porter avec un pantalon dépareillé.

Lin

D’origine végétale comme le coton, le lin est LE tissu d’été par excellence. Ce n’est pas pour rien qu’il est utilisé dans les pays très chaud et très humides. En effet le lin permet au corps de bien respirer avec type de condition climatique car il évacue très bien l’humidité et sèche rapidement.

Certains pensent que le fait que ce tissu froisse beaucoup est un désavantage, mais il fait partie de son charme et peut aussi s ‘avérer utile car les froissures permettent au tissu de ne se pas coller à la peau.

Soie

La soie est un tissu ayant la capacité unique de s’adapter au corps et qui possède des très bonnes qualités thermiques suivant son épaisseur.

Il s’agit d’un tissu qui se mélange souvent au coton et à la laine pour rajouter de la fluidité et de la douceur à la matière.

Petit conseil : vue la texture de ce tissu privilégiez-le plutôt en soirée plutôt qu’au bureau.

Mohair

Afficher l'image d'origineTissu issu de la laine venant des poils de chèvre d’Angora, il est comparable à la soie pour sa fluidité, sa légèreté et sa brillance. Il est aussi connu pour sa bonne résistance et sa durabilité, il est idéal pour réaliser des smoking ou des diner jackets.

Qu’est-ce qu’il est, donc, un tissu de qualité ?

On appelle un tissu de qualité un tissu qui a été fabriqué à partir des fibres végétales ou animales issues d’une sélection stricte et rigoureuse, qui a été tissé par des fileurs réputés pour leur expérience, leur savoir-faire et leur capacité à innover tout en respectant le savoir-faire traditionnel. Un tissu qui contient un pourcentage infime de fibre synthétique et seulement pour une fin spécifique et utile. Enfin, capable de garder sa couleur, ses propriétés et sa beauté dans le temps (bien entendu, si l’utilisateur prend soin de son vêtement pendant et après chaque utilisation).

Pour conclure cet article sur les tissus, essayons de faire un bref récapitulatif de ce qui est à bien considérer la prochaine fois que vous irez vous offrir un nouveau costume.

  • Achetez exclusivement un costume réalisé en tissu naturel (vous pouvez cependant accepter un petit pourcentage de fibre synthétique seulement s’il est justifié par une utilité spécifique, comme pour le lycra mélangé au coton ou l’élasthanne pour la l’élasticité).
  • Gardez bien à l’esprit qu’un tissu en laine Super 150’s n’est pas forcement de meilleure qualité qu’un tissu en laine Super 120’s. Il sera probablement plus cher, donc évaluez bien le fileur et le type de tissu.
  • Choisissez bien le type de tissu en fonction de l’endroit où vous habitez, de la saison pendant laquelle vous pensez porter votre costume et des costumes que vous possédez déjà dans votre garde-robe (privilégiez d’abord des costumes multi-saisons avec des couleurs classique et après amusez-vous en choisissant des tissus plus spécifiques et des coloris plus osés et à motif).

2 thoughts on “Est-ce un produit de qualité ? –Part 1 : Le tissu

  1. Pingback: Si tratta di un prodotto di buona qualità? – Parte 1: il tessuto | Giu's Bespoke Journal

  2. Pingback: Is it a good quality product? – Part 1: The fabric | Giu's Bespoke Journal

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s